mardi, juillet 19, 2005

Le 8 août et après ...

Projets de vacances

  1. Se reposer : au fait, on fait comment ? J’ai perdu le mode d’emploi depuis que ma mère m’a dit que de rester assise sur une chaise était une activité de dépravée et que cela rendait malade. C’est la grande théorie de ma mère, la position assise rend malade et surtout le matin après s’être levée, c’est comme cela qu’elle a réussi de faire de sa fille une active pour qui passer une heure devant la télé sans un ouvrage dans les mains relève de la catastrophe nationale. Et franchement, par moment, je me pose la seule question qui vaille " après quoi je cours ainsi tout le temps ? ". Alors, je suis désormais en camp de rééducation pour apprendre à profiter. Charlemagne sait très bien faire cela : profiter de l’air ambiant, s’extasier devant un lever de soleil, prendre le temps. Mais quelle chance !
  2. Inviter des copains pour des soirées devant la porte : c’est cela le bonheur de l’été, passez du temps au frais dehors, se faire bouffer par des moustiques idiots qui feraient mieux de tomber au fond de la tasse de café parce que là au moins il y a du sucre.
  3. Ranger l’armoire et faire des piles de vêtements en classant les choses que je mets, que je n’ai pas mises depuis 6 mois, que je ne mettrais plus jamais. La première est sauvée du naufrage, la seconde a un sursis, la troisième part direct au conteneur du Secours populaire (pas catholique, vous ne voulez pas que j’ai Charlemagne trois semaines sur le dos pour collusion avec l’ennemi et qu’il me rappelle mon passé de catéchiste).
  4. Trouver sur solution pour les chaussures : ou la question récurrente " comment accéder à la paire tout en bas de la pile sans se prendre 22 paires sur le coin de la figure ? " . Les idées ne manquent pas : la photo sur la boite (Merci Runo et Mamaque pour le génie), la découpe d’un coté de la boite qui d’un coup deviendrait aussi molle qu’un flan Alsa, concevoir un rack vertical en tissu. Enfin, je cogite et que c’est passionnant comme aventure.
  5. Réaliser les rideaux pour le gîte, mais entre temps il aura fallu tuer à l’arme blanche le maître d’œuvre qui décidément est un incapable et passer par les armes le maçon qui au moins aura une bonne raison de ne rien faire.
  6. Profiter de son mari, enfin, vous voyez ce que je veux dire, que reste-t-il à faire quand le soleil est au zénith, que les corps sont brûlants et que les enfants dorment…
  7. Vivre ou du moins apprendre à vivre. Et si cet été, je commençais à prendre le temps, à désirer mes envies, à être quelqu’un d’autre. Mystère et espérance.

3 Comments:

Anonymous filambulle said...

Chère Clothilde, pour les chaussures, ikea a une solution ma foi acceptable tant esthétiquement que pratiquement, ce me semble...
Vous pourrez l'admirer ici:
http://www.ikea.com/webapp/wcs/stores/servlet/ProductDisplay?catalogId=10101&storeId=6&productId=40913&langId=-18&parentCats=10120*10458
Il en existe d'autres versions, bien sûr. Plus rouge, plus coton, plus rayé...
Merci pour les petits moments de bonheur à lire votre prose.
:)

12:31 PM  
Blogger Clothilde said...

Merci, je vais tenter d'y faire un tour entre deux siestes.
Bien à vous.

12:36 PM  
Anonymous Olen Leday said...

I''ll be back. Later :)

5:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home