mardi, août 16, 2005

Bouygues is back

Demain est un grand jour, nous auditionnons le peut-être futur maçon qui aura l’honneur et l’avantage de travailler dans la maison Forte de Souplassens. Alors évidemment, je me prépare à l’évènement comme une jeune mariée à sa nuit de noces. Non que Charlemagne ait décidé de me donner en pitance pour amadouer la première entreprise de France, remarquez avec l’humeur que je me traîne, le tour de taille que j’arbore et le cheveux de type filasse, il n’y aurait guère qu’un naufragé de la Méduse pour avoir envie d’une quelconque aventure avec moi.
Je suis disons tendue. Faut dire que le sort s’acharne sur le projet, de là à parler de mauvais œil il n’y aurait qu’un pas que je me refuse à franchir, au cas justement où celui-ci nous surveillerait. Ils sont partout… les artisans sadiques !!!
Donc quelques règles de base avant la confrontation, enfin vu que ce n’est pas encore un ennemi déclaré mais juste potentiel, parlons plutôt d’entrevue, c’est plus mondain.
Règle 1 : Ne pas se dire que c’est un nul. Sauf qu’un mec qui au mois d’août répond au téléphone et vous donne rendez-vous pour le lendemain 8h30, c’est carrément suspect. Soit il n’a plus de chantier car les trois dernières baraques se sont effondrées, soit il est l’ennemi intime de notre ex-vénéré maçon et donc c’est tout bon pour nous
Règle 2 : Pensez à réveiller Charlemagne avant son arrivée, étant donné qu’il dort devant la porte dans une tente avec la Bestiole et qu’il ne faudrait pas que , appelons le Bouygues, pense que l’échec du chantier nous a mis sur la paille ou en instance de divorce.
Règle 3 : Bien lui préciser que le maître d’œuvre est un escroc doublé d’un incapable et que donc il faut répondre oui à tout ce qu’il dit mais n’en penser et n’en faire pas moins ce que l’on veut.
Règle 4 : Dire à Charlemagne que le laïus sur les origines médiévales est certainement un détail dont Bouygues se passera très bien vu l’heure matinale.
Règle 5 : Croiser les doigts sous la table en espérant très fort que CA MARCHE !
Règle 6 : Prendre un wagon de Lexomil pour éviter de se mettre à pleurer devant Bouygues, en lui suppliant de bien vouloir nous poser le parquet et les cloisons en Placo que l’autre dégénéré nous a planté au milieu du chantier.
Règle 7 : Allez au lit tout de suite pour éviter l’haleine de poney et les yeux de lapin atteint de myxomatose demain matin.

Le défi pour Bouygues

2 Comments:

Blogger filambulle said...

Quelle belle photo! L'est magnifique votre maison forte.
J'espère que tu ne lui parleras pas martien à ton zigoto. Moi ça va tellement mieux que je me suis réveillée à l'heure pile où je suis supposée arriver au bureau! quel timing!
Me réjouis de lire la suite, même si j'espère bien fort un happy ending, nom de non!

7:29 AM  
Blogger lennyjones93102411 said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

1:44 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home