lundi, août 15, 2005

Mon début de vacances ressemble à Apocalyse Now au début d’une attaque, entre rêve et réalité.
Tout d’abord, soyons clair, le sort s’acharne sur le gîte : le maçon s’est barré avec pertes et fracas, enfin plutôt des pertes de temps et d’énergie pour nous, lui à part notre considération, pour l’instant il n’a pas perdu grand-chose. Nous voilà donc planté au milieu du guet avec une maison ni faite ni à faire : le genre de désagrément que l’on souhaite même pas à son pire ennemi, peut être tout au plus à son maçon ! Sur ce, le Charlemagne n’a rien trouvé de mieux que de se brûler les dessus de pieds aux 2ème et 3ème degrés. Evidemment manier de la chaux en tong, fallait forcément qu’à un moment donné la chose fasse son effet. C’est donc fait et bien fait, au moins 10 jours d’arrêt de travail, c'est-à-dire dix jours à faire « ouille » dès que je m’approche à moins de 10 cm de ses choses bandées, 10 jours à faire son moitié mort, 10 jours à changer des pansements immondes, là, vraiment, je le déclare solennellement je n’ai pas la vocation. Et de plus, je mets au défi tous ceux qui pensent que j’ai un cœur de pierre de venir me remplacer car vraiment, je le dis une fois pour toutes, un homme malade c’est CHIANT. Bon, certes, il souffre et je compatis mais il pourrait souffrir autant en silence et sans assommer sa chère et tendre de lamentations. Parce que moi, pendant ce temps, et bien, je suis en charge des enfants à 100 %, on me dit que je suis en vacances, par moment j’ai du mal à le croire.
Et dans la série, les hommes sont tous des maladroits : le Poulet est tombé sur une marche en pierre et s’est fait très mal au nez, et ça s’est encore une mauvaise nouvelle.

Bon au rayon des choses positives. Euh, attendez faut que je réfléchisse bien :
- la Bestiole apprend à nager avec le poisson rouge aux grands pieds qui en l’occurrence porte super bien son nom.
- Je n’ai pas de nouvelles de la Saucisse depuis 1 semaine, ouf !
- J’ai pris deux kilos et je pars à la mer dans 1 semaine, je vais encore être pathétique. Mince, c’est une mauvaise nouvelle.
- Ma copine ne rentre qu’aujourd’hui de ses balades familiales et je m’ennuie vraiment de nos palabres.
- J’ai même pas osé boire comme un trou à la fête du village à coté, ça m’aurait peut-être détendue, qui sait.
Y aura-t-il quelque chose pour sauver mes vacances ?

1 Comments:

Blogger filambulle said...

Courage Clothilde! Je sais, ça ne vas pas te consoler, mais je suis au bout du rouleau, et j'ai passé une journée affreuse! Ils n'ont pas forcément besoin d'être malades pour...
Allez! Vivement demain. Je prendrais bien un bain dans ta piscine, moi! ;-)

10:32 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home