jeudi, septembre 29, 2005

Buffle et cie

Comme toute bonne femme qui se respecte lorsque l’on voit poindre une pointe de déprime automnale, il faut derechef se fixer des objectifs et assouvir des besoins qui sont autant de portes ouvertes sur l’avenir. Voilà qu’après avoir été déprimée, elle devient sentencieuse ! Mais que nenni, j’en viens à mon sujet.
Depuis quelques temps, lorsque je pénètre dans notre salon, je ne peux que tomber nez à nez avec cet immonde, je dis bien immonde chose, qui est notre canapé. Il a bien eu ses heures de gloire : il a longtemps imposé son bois et son beau tissu vert à ramages aux deux autres fauteuils de la pièce. Mais voilà, il faut être réaliste : il a une sale tête. Après deux bonnes heures de broderie devant la télé, mon séant ressemble à s’y méprendre à celui d’une vieille alitée, les escarres n’étant pas loin.
Hier, dans un élan d’agacement, je me suis dit qu’il fallait en finir et prendre des dispositions. Et hop, un petit tour sur le site de la Redoute pour trouver l’oiseau rare. Bien sûr, au premier abord, le superbe canapé en velours ras et rouge m’a fait de l’œil, mais à la première glace écrasée par Poulet, il allait faire la gueule, scotchgard ou pas. Donc, subrepticement, le choix s’est porté sur du cuir, c’est chic mais…c’est cher. Même si La Redoute eut la bonté de me proposer d’un même coup le paiement en trois fois sans frais (premier appât) et la livraison dans 8 semaines. Le temps pour eux de chasser le buffle, de le rétamer, de le tanner et de le mettre en fauteuil et pour moi de réunir la somme pour échanger contre le cadavre de la bestiole.
Mais tout de même, mon budget était disons léger. Les avantages sont certains : robustesse aux pires ignominies des enfants, beauté de la chose… Bon, je parviens avec difficulté à vendre le truc à Charlemagne qui s’interroge et sur mon empressement et sur l’idée saugrenue de s’en remettre à la Redoute. Oui, mais moi désolée, passer ma journée à But pour essayer des canapés, c’est totalement au-dessus de mes forces. Certains diront que je suis snob. Disons que je parlerai simplement d’incompatibilité d’humeur entre ce genre de magasin et ma vision romantique du monde.
Donc, après avoir réussi à scotcher ¼ d’heure le Charlemagne devant l’écran d’ordinateur, nous étions enfin parvenus à un accord (sans pugilat) sur la matière et sur le modèle. Mais voilà, il faut se rendre à l’évidence, un canapé s’est hors de nos possibilités à moins d’envisager le Nesquick pour les enfants non pas seulement le dimanche, mais tous les autres jours de la semaine.
Il faut alors toute la persuasion d’une femme pour expliquer que finalement un fauteuil, bien gros, bien moelleux, c’était certainement la solution. Je vendais alors la beauté d’un salon dont le dénuement confinerait à une esthétique très monacale, espérant ainsi que Charlemagne ne verrait pas la ficelle et le dilemme " qui va s’asseoir sur le seul fauteuil en cuir ? ". J’ai été découverte !
" Mais attends, sur le canapé, il y a deux places et avec un fauteuil il n’y en a plus qu’une ". Vite, une explication. Et oui, mais vu que toi tu ne regardes jamais la télé, et que nous avons comme qui dirait des horaires décalés, et que je n’ai encore jamais vu des japonais avec des antennes de 40m sur le petit écran. Tout devrait aller. " Oui, mais les poissons rouges, le samedi soir, et Mamaque et Viriato ". Grrrr, il est fort l’animal ! Et bien, deux solutions : ils souscrivent au fond pour l’achat d’un deuxième fauteuil (CCP : 4546562 P Toulouse) ou ils optent pour le pouf et les fauteuils en skaï. A bon entendeur.

3 Comments:

Blogger Pascale said...

Prends-leur des poires, ça revient à la mode. Et en plus, on peut faire des housses pour les coordonner à ton intérieur.

10:41 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'offre une contribution en gâteaux et autres friandises.......en plastique pour éviter les tâches !
Il me tarde déjà de l'essayer ce superbe canapé XXXXL avec autoradio incorporé et tout et tout ...
Viriato

5:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je viens moi-même de faire le tour de But et compagnie pr acheter un canapé et 2 fauteuils ; mon choix est fait et j'aurai pu partager mes expériences d'essaye de canapé... mais c'est vrai que après tu aurais eu un fauteuil adapté à mon postérieur, et il est... euh... unique ! Par contre essayer un canapé sur photo, chapeau !
Claire

9:11 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home