vendredi, septembre 09, 2005

Femmes désespérées

Hier soir, j’ai regardé un nouveau feuilleton qui nous vient tout droit des States, évidemment ! Il passe sur Canal + mais on nous le promet aussi sur M6 pour l’année prochaine. Ah oui, le titre : in english is better " Desesperate housewives " in french "femmes au foyer désespérées".
Je situe le truc : un lotissement de type Disneyland et 4 femmes au foyer (enfin 5 mais une s’est suicidée et les autres cherchent pourquoi). D’entrée de jeu soyons clairs, on ne peut pas dire que ce soit une ode au féminisme !
En gros, on se trouve avec 4 poupées Barbie :
Version 1 : Barbie coincée. La bonne mère de famille qui prend vraiment son rôle à cœur. Pas un défaut en vue (cuisine, ménage…) et elle est parfaite de pied en cap, collier de perles et brushing au millimètre. Mais voilà, son mari ne supporte plus sa perfection. Quel ingrat, celui-là.
Version 2 : Barbie sexy. Un concentré de bestiasse pure qui s’est faite achetée par un mari à grands coups de bagues, colliers et autres bagnoles. Et qui s’ennuie, donc elle s’en va voir ailleurs, du plus frais, du plus sensible, et du plus jeune pour ne rien gâcher.
Version 3 : Barbie " dépassée par les évènements ". Quatre enfants en 4 ans de mariage, cela laisse peu de place au farniente, qui plus est, 4 garçons insupportables, un mari absent pour cause de boulot et une grande frustration " j’ai abandonné mon super job pour élever des monstres et je ne suis pas reconnue par la société ".
Version 4 : Barbie belle. Naturellement belle, copine avec son ado de fille, coucouille mais sympa, enfin le début du mythe de la fille parfaite ni plus, ni moins.
Evidement, deux minutes après le début, on se demande déjà à qui on peut bien ressembler et c’est là que c’est très fort, car cible idéale, ménagère de moins de 60 ans, je suis les 4 à la fois :
Dans la coincée, je prendrais la tentative de faire manger à toute la famille, les bons petits plats anti obésité, de mettre de jolis rideaux aux fenêtres et de changer la plaque de porte en fonction des saisons.
Dans la sexy, je laisse à d’autres, justement, le coté sexy (non mais vous me voyiez en déshabillé genre " les milles et une nuits), le coté " amant dans la placard" (j’ai pas encore versé dans le truc) et le coté futile. Par contre, je concède le côté romantique et fleur bleue.
Dans la mère dépassée, alors là, je garde tout, je suis dépassée, je me reconnais bien hystérique quand le Poulet et la Bestiole me pompent l’azur au supermarché ou quand ils se disputent pour savoir lequel des deux sortira en premier de la baignoire. Oui, je crise et
c’est humain.
De Barbie " belle et cool ", là, je dirais plutôt que c’est un projet à moyen terme ! !

5 Comments:

Anonymous Requia said...

Haaa j'avais vu la bande annonce mais j'ai completement zappe apres. Dommage j'aurais bien regarde pour me faire une petite idee !!!
Le prochain peut-etre.

1:14 PM  
Anonymous Laety... said...

tiens il passe aussi chez nous, en Italie...
moi aussi la bande annonce m'avait inspiré... mais j'ai oublié de le regarder, je regarderai le prochain...

1:25 PM  
Anonymous mimi said...

merci , vraiment c'est un plaisir de vous lire

mimi

12:08 AM  
Anonymous Marie helene said...

Excllente ta critique, excellente et je me retrouve moi aussi dans la
Barbie bons petits plats anti-obésité, totalement dans la Barbie mère de famille dépassée et pas mal dans la Barbie coucouille en ce qui concerne ma fille aînée (elle ne me prodigue pas de conseils, elle essaie de finir mon éducation et elle pousse des soupirs vu que je suis très rétive !).

11:48 AM  
Anonymous Melvin Fairman said...

Thanks so very much for taking your time to create this very useful and informative blog.

5:31 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home