jeudi, septembre 08, 2005

H-1

Je pète de trouille, je peux parler à personne (sauf par mail) car le secret est bien gardé. J'ai déjà la gorge sèche, je vais être pathétique, genre "mon bon maître, voulez-vous avoir l'obligeance de bien vouloir regarder la larve qui se prosterne à vos pieds, tentez de déceler en moi le futur chef de service. Vraiment, je vous assure sous le dehors gauche, bête et apprétée, sommeille une battante, un esprit d'une intelligence fulgurante, une gestionnaire des rapports humains qui fait dire à son mari que si j'étais ambassadeur en poste à Monaco, on serait déjà en guerre avec Albert. Pitié, croyez en moi, moi qui crois en vous. Plus près de toi, mon Dieu, plus près de toi, Vivant, merveiiieux, plus près de toi, Big Boss, oh ! grand monarque de la création départementale.".
Vite, que ça se passe, je CRAQQQQQQUUUUUUUUUEEEEEEEEEEE.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

COUOUOUOURAAAAAAAGEEEEEE !!!!

9:41 AM  
Anonymous filomène said...

Ah mondieu, je compatis, c'est horrible!Courage!!!!!!!!!!!!!!!!Et ne te prend pas les pieds dans le tapis!

10:58 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home