mardi, octobre 25, 2005

Capitalisme rampant

Samedi soir, la Bestiole et le Poulet étaient de garde chez Papoum et Mameu, leurs chers parents étant invités à ripailler en noble compagnie. La petite histoire ne dit que qu'après deux Martini blanc, la Clothilde était tout juste bonne à jeter !
Bref, la Bestiole ayant depuis pas mal de temps une dent en état de tomber, elle voulut en finir, mais l'appât du gain fut plus fort. Je réussis à la convaincre d'attendre car le soir-même, il était à craindre que la souris ne trouve pas l'adresse des grands-parents. Et puis, avec le bol que j'ai, en s'enlevant la dent, elle allait au moins provoquer une hémorragie qui nous conduirait tout droit aux urgences. On n'est jamais trop prudent, une soirée entre amis, ça se préserve, par tous les moyens !
Donc, dimanche matin, revenue dans ses pénates, la Bestiole demanda l'autorisation de s'éclipser dans sa chambre pour revenir 10 minutes plus tard, la dent à la main. Elle est costaude ! Zut, tous les magasins venaient de fermer, il fallait donc trouver un cadeau de petite souris. Je proposais d’en revenir aux origines en mettant une pièce, Charlemagne trouva l'idée bonne mais le 1 € un peu rat (oui, souris, rat ! Désolée !). Un billet serait mieux, après négociation, tergiversation sur la valeur de l'argent et patin et coufin, j'emportai le morceau avec 5 €. Faut dire que je n'avais rien d'autre dans le porte monnaie.
Le matin du lundi, la Bestiole se pâma d'admiration devant la générosité du rongeur et me tint un discours argumenté sur " la fée des dents qui amène des cadeaux et la souris des sous, cette fois-ci c’était donc la souris ". Fantastique, il faut toujours trouver une explication rationnelle à tout.
Mais, les affaires se sont corsées, hier soir. Je la couche et elle me dit qu’elle va me dire un secret. Je m’attends alors à ce qu’elle m’annonce qu’elle souhaite m’occire avant mon 35ème anniversaire : " je vais faire une farce à la petite souris ", me dit-elle à voix basse. " Je vais lui mettre une vieille dent avec le même mot qu’hier et comme cela elle me ramènera des sous.
Y a pas à dire les chiens ne font pas des chats !

3 Comments:

Blogger Pascale said...

ça me rappelle un épisode des"Super Nanas" où Rebelle use du même stratagème.

10:06 AM  
Anonymous Melanie said...

j'ai l'impression qu'il est généreux charlemagne ! avec 1 euros, j'aurais déjà été contente, enfant...
ta fille ne sait pas que la petite souris sait tout (comme le père noël) ?

12:44 PM  
Blogger La Grenouille said...

tu ne savais pas non plus que la patite souris savait écrire "qu'il ne fallait pas non plus lui faire prendre des vessies pour des lanternes" ?

3:56 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home