vendredi, décembre 02, 2005

Je positive...

Je dois faire mon mea culpa. Pendant des années, je me suis refusée à suivre les préceptes de Charlemagne. J’étais obstinément contre le fait de faire les courses en grande quantité. Tout au plus prenais-je de quoi réaliser les repas de la semaine. Inévitablement, il suffisait d’un grignotage intempestif, d’un repas improvisé pour que ma belle horlogerie familiale se grippe et que je sois mise au pilori pour cause de famine généralisée. Puis, j’ai concédé le fait de faire quelques réserves, rien que le mot me fait horreur. Je m’y refusais car la peur de manquer m’est étrangère, pire, je la réfute comme une vieille survivance des temps difficiles que personne de ma génération n’a connu. Que je sache, certes Charlemagne date mais en 40, il n’était même pas à l’état de projet, vu que son papa n’était pas né !
Donc, tous les samedis matins, direction, le marché pour les légumes et la viande et le samedi après-midi, supermarché de notre bonne ville voisine pour tout le reste. Et à chaque fois, il me faut traîner les enfants qui détestent ce genre d’exercice. En plus, il ne faut pas me demander de prévoir les menus à l’avance, je déteste, ça me donne une impression d’être installée dans un truc répétitif que j’exècre. Mais voilà, sans trop de réserves et avec une imagination de bigorneau, les repas tournent vite au n’importe quoi.
Depuis la semaine dernière, j’ai donc décidé de changer mon fusil d’épaule. Je ne touche pas au marché, c’est trop bien, comme dit la Bestiole, le petit café en famille, le tiercé, mes commerçants… Par contre, exit le supermarché une fois par semaine, je ne peux plus, le cheveux en bataille, le poulet qui s’ennuie, la Bestiole qui râle, les courses à ranger à la va-vite avant l’arrivée des poissons rouges pour l’institution du samedi soir. STOP ! Dans la vie, il faut savoir se remettre en question (c’est pour cela que chaque année, on part en vacances au même endroit, on mange dans le même restaurant), le changement et moi c’est comme le cachalot et le cheval, on a rien en commun.
Donc, voilà ma future nouvelle organisation (entre nous, je comprends tout à fait que certains désertent ce post, si ce n’est déjà fait ! Ce qui suit et ce qui précède n’a strictement aucun intérêt hormis d’être le témoignage d’une coulure de pizza du vendredi) :
  • un vendredi sur deux : courses toute seule à Carrefour. Un petit café pour commencer puis chariot. Oui, mais il va donc falloir que je devienne organisée, à moi, les vraies listes, les vrais stocks (grrr, deviendrait-on une vraie famille ?)
  • une fois par mois, livraison at home de surgelés. Oui, je verse carrément dans la ménagère de moins de 50 ans, mais ras-le bol de rentrer rapido du supermarché pour éviter de rompre la chaîne du froid, et entre nous j’ai bien du y mettre un coup de hache une bonne dizaine de fois à la dite chaîne. J’ai commandé mes produits hier soir sur Internet et on me livre à la maison. Ce n’est pas beau ça.

Bon, et bien, vous vous en moquez mais je suis contente. Me voilà enfin une vraie mère de famille ORGANISEE !

9 Comments:

Anonymous Emma said...

Fais attention Clothilde, tu vas bientôt ressembler à une FAF organisée :-).

2:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

Chouet ! sus aux provisions, sonnez trompettes et buccins , allons tous ripailler chez CloClo, semons la terreur dans la cambuse, haro sur les surgelés & Co.

Signé: un ami qui a la dent bien aiguisée.
Viriato

4:34 PM  
Blogger La Grenouille said...

Ah oui ... le risque c'est que ça se sache avec des copains comme Viriato ...

5:15 PM  
Blogger Pascale said...

Mais tu as raison, j'ai essayé les courses à distance la semaine dernière. J'avais surtout pris des boissons, le gros stock, bref, le plus lourd à transporter. Je crois bien que je recommencerais en voyant plus large...

5:24 PM  
Blogger Francois et fier de l'Être said...

Dans le Nord-Ouest, nous avons une entreprise appellée "Maximo", très pratique qui vous dépose une fois par mois un catalogue d'épicerie et de surgelés qu'il suffit d'accrocher à sa boite à lettre à une date dite pour être livré à une autre. Plus de lourd pack d'eau, de lessives et autres accéssoires. L'avantage d'un catalogue, c'est que cela vous sert de liste de courses. Je ne fait pas de pub mais ma puce trouve cela très pratique pour tout le répétitif.

5:31 PM  
Anonymous Filomène said...

M'enfin! Que je sache ce n'st pas toi qui boit les litres de lait que tu trimballes, ni les pack de bières qui te scient les bras!
Alors pourquoi t'obstines-tu à tout faire?
TU remplis le charriot et TU l'ammènes à la maison, à EUX de vider-ranger!

10:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

je fais comme filomène,ON fait la liste, JE fais les courses, ILS rangent. Avantages des stockages réfléchis et non compulsifs : juste avant les préparatifs repas, j'ouvre congel frigo et placard et je pioche. Gain de temps, d'énergies et d'argent, donc ++++ de broderies, ahhhhh, chuis coquine, hein ?
nathalie bleu choc

9:27 AM  
Anonymous Marinet said...

Tiens, tu m'as donné une idée... moi qui doit aller en courses tout à l'heure après mon aprèm broderie et avant d'aller recupérer le fiston à l'école...

1:07 PM  
Blogger Shantti said...

bienvenues au club;-)
moi c'est carrément une fois par mois.. eh je suis ravie qaund c'est fait!;-)

3:47 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home