mercredi, janvier 11, 2006

Soldes en ski

Voilà, l’hiver, il y a deux questions auxquelles il est impossible d’échapper.
Première question : " tu vas au ski, toi ? ". Et bien non, je vais faire une révélation qui va tuer le mythe de la jeune femme moderne, je ne suis jamais montée sur une paire de ski. Et je ne sais pas pourquoi mais je ne me sens pas pour autant au bord de la débilité congénitale. Oui, c’est terrible mais cela ne me manque pas, mais alors pas du tout. D’abord, parce que je ne vois pas pourquoi je risquerais la double fracture péroné tibia, pour aller faire ma maligne sur les pistes. J’ai bien assez d’occasion d’avoir mal au dos (merci l’usage intensif de la petite aiguille) pour ne pas aller tenter le diable. Pour moi, le ski se résumerait davantage si mes moyens me le permettaient (inutile d’envoyer vos dons), à un chalet tout en bois perdu dans les sommets de Gruyère en plein milieu de la Suisse, avec un feu dans la cheminée, un long manteau en velours de laine marron clair, une écharpe blanche en alpaga et une toque en vison. Ce serait un thé fumant au pied des pistes, un rourou dans l’oreille de mon Charlemagne et surtout pas de spatule en vue. Non mais, je tiens à mon intégrité physique.
Et bien, je vous mets au défi de dire les choses aussi franchement à tous ces hystériques de la glisse, vous devenez aussi sec totalement has been, sans intérêt, pire on vous soupçonne d’être pleutre. Ben, je préfère être couarde sur mes deux jambes qu’une téméraire emplâtrée.
Deuxième question " tu t’es achetée quoi aux soldes ? ". Depuis, ce matin, tous aux abris, les soldes ont commencé. Vous savez ce que sont les soldes : un moyen de faire croire aux gens qu’ils ont besoin de quelque chose. Et plus fort encore, l’acheteur a l’impression d’être enfin celui qui reprend la main dans l’acte d’achat, il ne se fait plus arnaquer par le commerçant, c’est lui qui fait des affaires. Ouais, t’as qu’à croire. Tout au plus pendant les soldes, paie-t-on les choses à leur juste valeur, puisqu’ils ne peuvent vendre à perte.
Alors, moi, je me suis toujours méfié comme de la peste de l’achat compulsif qui n’est souvent que la face émergée d’un iceberg de déprime. Je vous demande avec insistance de ne pas me contredire car je n’ai trouvé que cela comme argument pour me défrustrer ! ! !
Je vais encore passer pour une andouille mais non, ce matin, je n’étais pas à 8h devant les portes des grands magasins comme j’ai pu entendre sur une radio, non je n’irais pas tuer de la rombière au rayon des petites culottes pour acheter LE string à paillettes, parce qu’en plus, je n’en porte pas. Non, non et non, je n’irais pas aux soldes avant … que mon banquier ait recommencé à me dire bonjour !

11 Comments:

Anonymous Bill said...

oui, je suis tout à fait d'accord avec toi, tant pour le ski (1 expérience à 12 ans = 1 entorse !)et pour les soldes, je me suis bornée à acheter des coupons de lin soldés chez la Grenouille pour broder moins cher!

10:46 AM  
Anonymous La Noisette said...

Alors personnellement, je fais partie de ces timbrée du ski qui ne connait qu'une maigre gamelle par deux semaines de skis et je ne dirais qu'une chose tu as bien raison... Le ski, comme la broderie sont un loisir, on aime ou on aime pas, on a envie ou pas. Je dirais même plus, je prends toujours un jour pour rester assise au chalet devant le feux et broder en regardant les monts enneigés...

Mais où je ne peux que te contredire, avoir de la neige en Gruyère, je veux bien, mais skier faut pas compter, c'est plat à part le Moleson et je ne suis même pas sure qu'il y ait des remontées... mais là-bas on peut faire de la luge et ca c'est vachement chouette, mais je crois honnêtement que c'est encore plus dangereux que mes deux spatules...

11:12 AM  
Blogger Jean said...

Je ne prendrais pas partie en ce qui concernne les skis , les goûts et les couleurs ...
Par contre , je suis très heureux de lire ton avis sur les soldes , il y a bien longtemps que je pense ce que tu as si bien écrit aujourd'hui .
Les soldes : encore un exemple de manipulation des naïfs ..après la politique , la publicité ..les programmes télé ..et j'en passe auquels je pense fort !

1:00 PM  
Blogger Elisael said...

Jamais de soldes pour moi non plus : je ne vais quand même pas me ruer dans les magasins par arrêté préfectoral ! Non mais, il ne manquerait plus que ça qu'un préfet décide quand je vais dépenser !

1:22 PM  
Anonymous Domie said...

le ski.. tout comme toi .. jamais monté la dessus, et puis j'aime pas la neige et le froid et j'ai des genoux qui tiendraient pas le coup... les soldes ... je les attends avec impatience cette année car mon grand dadais a pris 5/6 cms en 1 mois et ses pantalons sont tous trop courts... donc acheter ..oui !! mais ce dont on a besoin... et je ne vais surement pas y aller aujourd'hui ...pas folle, la domie, la cohue, elle n'en a pas envie et quand je vois qu'il y a trop de monde dans un magasin, mon coté claustro refait surfacre et zou... courage, fuyons ;-))))

1:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pourtant, faire les soldes avec deux spatules aux pieds et un string à paillettes en lin brodé de soie Gloriana, ça lui irait bien à la mouette, non? ;)

2:03 PM  
Anonymous Sylvie de Toulouse said...

Je prends les skis avec le chalet en Haute-Savoie, la cheminée, le coca fumant (je n'aime pas le thé !), le nez froid dans le cou de l'Homme de mon coeur...
Pour les soldes version rapide. Trucs répérés à Noël - vus à 50 % - taille ok. Un coup de CB (il faut bien !) et retour at home... et que je déballe et que j'essaie et que je m'admire... lol

6:36 PM  
Anonymous Anne Cé said...

c'est tellement juste et je me retrouve tellement dans tout ça que je me suis permis de te citer sur mon 2ème blog !

Merci pour tes billets, c'est toujours un régal de te lire !

8:40 PM  
Anonymous nathalie bleu choc said...

pour moi ce sera : montagne chalet broderie thé chocolats mais EN ETE. Moi pas skier, seulement randonner, mais j'ai fait apprendre à mes filles, on habite entre comté et bleu de bresse alors neige on a.

8:02 AM  
Anonymous Filomène said...

Beuh, le ski , c'est d'un ringard!Nous, nous irons aux Seychêêêlles, cette année, au sôôôleil, madâââme. Et toc!

9:22 AM  
Anonymous Esther Bourgault said...

Bonjour Clothilde,
Je t'écris d'outre-Atlantique et la neige, je la connais plusieurs mois par année, j'adore...mais le ski, pas pour moi, trop $$$ avec une famille et on peut jouer dans la blancheur autrement...
Pour les soldes, même idée que toi , je déteste cette consommation effrénée...vieux jeu ? je crois pas, simplement différente et réfléchie...
J'aime énormément te lire, je ris toue seule aux éclats ou alors je philosophe ...Garde ta verve et ton énergie en 2006 ! C'est encore mieux que la caféine pour me repomper !
amitiés
Esther

4:53 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home