jeudi, février 09, 2006

Les mots de classe

Aujourd’hui, mon petit poulet a rendez-vous pour regarder si il voit bien tout. Et cet endroit où il va m’a fait penser à ce mot, ce mot bizarre qui m’a donné mes premières sueurs froides de jeune adolescente et m’a fait prendre conscience que dans la vie il y avait non pas les gentils et les méchants mais les privilégiés et ceux qui l’étaient un peu moins. Stop, je ne suis pas cosette, loin de moi l’idée de faire pleurer dans les chaumières. Point du tout ! Je suis née, plutôt pas mal dans une famille qui appartenait alors à la classe moyenne. Papa était agriculteur avec 20 hectares et père au foyer, ma mère était institutrice de classe unique. Je vivais alors dans un milieu protégé, à la campagne, loin des regards, loin de la mode, loin de tout ce qui fait la discrimination.
Et puis, je suis allée au collège et c’est là que pour la première fois, j’ai eu ce que l’on pourrait appeler pompeusement une conscience de classe. A travers justement, ce mot magique qui est devenu pour moi un outil de stigmatisation.
Chez moi, on disait que l’on avait rendez-vous chez l’oculiste, chez les bourgeois, on allait chez l’ophtalmo. Et depuis plus de 20 ans, j’ai toujours un doute avant de prononcer le mot, si je dis ophtalmo, j’ai juste l’impression de trahir mes racines, de refuser cette appartenance et si je dis oculiste, je me sens méprisée, comme j’ai pu l’être pour la première fois par deux "demoiselles" de la vraie bourgeoisie de province qui pensaient que le statut social de leur père leur donne une supériorité. Les mots ont un sens… social.

13 Comments:

Anonymous Bill said...

Es tu bien sûre que ce ne soit pas encore un décalage entre les gens du Nord et du Sud ?
J'ai grandi à Montauban, dans une famille de classe moyenne + (père chef comptable ds une entreprise de la ville et mère au foyer) et j'ai fréquenté un oculiste de 7 à 18 ans, mais en région parisienne, où j'ai habité longtemps, ils étaient des ophtalmos ...
C'est seulement à la lecture de ton article que j'ai réalisé que je ne rendais plus visite à des oculistes depuis bientôt 20 ans !
Bon courage à ton petit pour son rendez vous !

10:38 AM  
Anonymous frenchgirl said...

et pourquoi pas un mot entre les deux ?
optométriste !
ici, l'optométriste est pour les examens ordinaire, lunettes, déceler les maladies un peu plus graves ( glaucôme, cataracte...)
et si tu as une présence de maladie.. alors on t'envoi chez l'ophtalmo qui est tout simplement plus spécialisé et équipé pour les chirurgies
ici, ce n'est pas une question de classe sociale mais de besoin
comme le docteur est par rapport au cardiologue par exemple

11:25 AM  
Anonymous Asibella said...

Moi j'ai toujours dit "ophtalmo". Suis je "conne" et bourgeoise pour autant ? ;)

1:31 PM  
Blogger Clothilde said...

Loin de moi l'idée. Mais je pense que c'était une facon de se singulariser, et donc quand on est pas pareil on se sent ado, toujours moins !

2:01 PM  
Blogger Jean said...

Je dis oculiste .

Dans le Larousse qui est devant mes yeux , je lis :
oculiste :médecin spécialisé dans les troubles de la vision .
Je regarde à ophtalmologiste : médecin spécialisé dans les troubles de la vision , synonyme :oculiste .
Une langue est un outil qui facilite les relations , permet la compéhension entre personnes .
Je suis opposé à certains snobismes comme l'emploi de termes comme "l'ordi " ," la bécanne " , "le mathos " tous ces mots désignant pour les initiés le même ordinateur .
En utilisant pour une raison ou une autre les mots réservés à une classe , on éloigne la langue de sa vocation d'intermédiaire .
Mais l'utilisation du mot "oculiste " en quoi est elle inférieure ?

2:11 PM  
Anonymous Melanie said...

pff, j'ai toujours confondu les 2, en ayant peur de ne pas dire le bon. Et pire, quand j'étais petite, je mélangeais en plus avec l'opticien.
Mais heureusement, je n'ai jamais été snobée par qui que ce soit pour ça.

3:27 PM  
Blogger Telle said...

Ton bilet me fait réfléchir.

Quand j'étais petite, j'allais chez l'oculiste. Puis une ophtalmo est venue s'installer (c'est écrit sur sa plaque, hein !) et nous avons dit ophtalmo sans réfléchir je crois.

Je ne pense pas que l'un soit plus soutenu que l'autre. C'est pourtant ainsi que tu l'as perçu.

Oui, notre langage trahit (ou dévoile, come on veut) nos origines, bien au-delà du vocabulaire. La syntaxe aussi...

8:35 PM  
Blogger Telle said...

Ben, tu vois, ça m'a tellement fait réféléchir que j'en ai écrit mon billet du jour !

Merci à toi.

9:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

drole de nom

8:02 AM  
Blogger Telle said...

Anonyme est également étrange comme nom.

9:05 AM  
Anonymous nathalie bleu chco said...

quand ma fille était petite, elle disait "le docteur des yeux"

pour nous, 4 personnes, 4 paires de lunettes, on dit chez untel

9:07 AM  
Anonymous Emma said...

J'ai le même réflexe mais gamine je pensais que c'était une différence ville / campagne (à30km de distance !) chez moi on disait occuliste mais la grand-Tante coté paternel (un lyonnaise !)disait ophtalmo. Et puis j'ai épousé un homme de la ville qui dit ophtalmo ainsi que toute sa famille. Et j'ai réalisé que Maman et ma grand-mère était de la ville aussi (à l'origine). Bref,alors à la maison on dit "docteur des yeux" car ma fille n'a pas encore 5 ans et que j'ai un mal fou à prononcer l'équivalent anglais (on habite en Angleterre pour encore quelques mois).
J'en profite pour dire MERCI Clothilde ! Ce blog est une découverte qui illumine mes courtes pauses de midi. Petit rayon de soleil de France ....

12:19 PM  
Anonymous Valérie de Paris said...

C'est dingue : je ne savais pas que le mot occuliste existait :o)). Donc je ne vous aurais pas snobée personnellement ... Je me serais dit c'est quoi encore ce métier d'obsédé de la lunette ? Et je serais allée dans mon dico vérifier la vaste étendue de mon inculture. C'est donc la même chose ! Bon, ben, tant mieux pour eux.

5:50 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home