mardi, mars 14, 2006

Cloc fatal

"Ca y est les enfants, tout le monde est attaché on peut démarrer ?" Comme dans les films, le chœur des enfants (euh que deux) répond « ouiiiiiii ».
Je tourne la clé, enclenche la marche arrière. CLOC. « Tiens j’ai dû rouler sur un caillou ». « Je ne crois pas maman, il y a mon sac qui est resté dehors, je t’ai dit de le rentrer ». Et tu pouvais pas le faire toi-même et ranger tes affaires. Non mais, le remords ne va pas me faire perdre le sens des réalités.
Recloc pur libérer le sac de la Bestiole. Je constate que c’était bien le feu sac, des roulettes il ne reste que deux moignons en piteux état. Et ce soir, la Bestiole a ajouté « Heureusement que j’ai des copains sympas, ils m’ont donné de leur goûter. Je ne te dis pas l’état de la banane. » Ah oui, une banana sous les pneus d’une 205, forcément.
Vive les femmes au volant (je le dis pour les quelques machos qui ne manqueront pas de le suggérer).

3 Comments:

Blogger Pascale said...

Aux machos , je ferais remarquer ceci :
les accidents provoqués par les femmes relèvent, la plupart du temps du carrossier tandis que les accidents provoqués par les conducteurs relèvent plus souvent du chirurgien. Donc, laisses-les dire et poursuis ton chemin !!

5:56 PM  
Anonymous Sylvie de Toulouse said...

Pauvre banane. Elle ne t'avait rien fait elle !!!
Et pis d'abord pourquoi le cartable n'était pas avec la Bestiole au lieu d'être caché sous les roues !!! Un sac en plastique pour finir le 3e trimestre c'est tout bon !

7:50 PM  
Blogger Loli lola said...

Vive les sacs carrouf' ! Très bonne tenue et assez grand pour mettre tout le barda !
Elle va faire un malheur avec dans la cour de récré, ta bestiole !

Loli-lola ;-)

10:55 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home