vendredi, mars 24, 2006

Longs, longs, longs

Avez- vous déjà remarqué la fourberie des femmes ? Il n’y a pas pire ennemi pour une femme qu’une congénère de son sexe.
Après avoir usité la coupe courte à la Karine Viard (oui, je me fais plaisir en citant ce magnifique spécimen de l’espèce humaine), coupe qui me convenait à merveille, je me sentais alors légère et en conformité avec ma personnalité, disons " à démarrage au quart de tour ". Je me suis dite que je me devais de faire plaisir à charlemagne, il en avait assez disait-il de dormir avec Robert et je dois dire que l’idée même de me faire appeler Robert en plein coït ne l’emballait guère.
Donc, cet été j’ai décidé que rien ne valait l’amour de son mari et que si c’était au prix d’une défiguration totale, et bien soit. Lançons-nous gaiement dans l’aventure du " jamais sans mes cheveux longs ".
Ils ont donc poussé, je suis passée par des périodes que je n’aurais pas souhaitées à mon pire ennemi, genre soucoupe volante quand ils étaient juste assez longs pour me couvrir les oreilles mais pas assez pour que ce bon vieux principe de Newton fasse effet ! Le poids n’écrasant pas la masse. J’ai tout vécu, les regards en coin, genre elle n’a pas 100 balles pour aller chez le coiffeur, celle là.
Désormais, j’ai les cheveux longs. Et hier, une copine me toise avec un " je t’adorais quand tu avais les cheveux courts, ça t’allait super bien ". Sous-entendu, maintenant tu es un véritable laideron, mais alors vraiment prend conscience de l’horreur. Depuis je rumine. Moi, qui commençais à me dire dans un excès de confiance que finalement c’était pas si moche que cela, et l’autre-là avec sa réflexion, pfff, c’est malin.
Mais là où je doute carrément c’est qu’en plus, à chaque fois que je vois ma mère, c’est à dire tous les jours, elle insiste pour m’envoyer chez le coiffeur. Ca ne loupe pas : " tu vas pas chez le coiffeur bientôt, tu devrais les faire couper … au moins un peu".
Alors trois solutions :
- toutes des jalouses, maman aussi.
- toutes des gentilles qui ne veulent que mon bien, en même temps ce sont des femmes donc il faut toujours se méfier, mère ou pas.
- elles n’ont rien d’autre à me dire et ça c’est bien plus louche !

8 Comments:

Blogger Jean said...

S'il te plait , du fond du coeur , ne coupe pas tes cheveux !!!
Bien entendu , j'avais remarqué que tes cheveux étaient plus longs . Si je n'avais rien dit , c'est qu'il y a quelques mois , sur ce même blog , tu avais écrit que tu n'aimais pas qu'on t'en parles . Je me taisais , mais j'étais ravi .
Certains visages sont mieux avec une coiffure courte , d'autres avec une longue . Ce n'est pas une question de mode passagère , c'est une loi d'esthétique .
Ma douce moitié qui a également lu ton mot d'aujourd'hui vient de me dire : "-Dis lui que moi aussi, je la trouve beaucoup plus jolie avec les cheveux longs !"
N'écoute pas les victimes d'une mode d'aujourd'hui à cheveux courts , ce serait les mêmes qui , si la mode changeait, te critiqueraient si tu coupais tes cheveux .
S'il te plait !!!!

3:45 PM  
Anonymous Melanie said...

je suis un peu confrontée au même problème. Ma mère (aux cheveux courts) me parle sans cesse de ma prochaine visite chez le coiffeur...
Mais mon chéri me confirme qu'il me préfère avec les cheveux longs, alors je lui fais confiance

4:38 PM  
Anonymous hoplalavoila said...

Une petite photo pour qu'on te donne notre avis ?
Sauf que mon avis, c'est surtout:
1 faire plaisir à Charlemagne,
2 sauf si vraiment ça te rend dingue et que TOI tu te touves moche,
3 si le pb majeur c'est les autres, les embarquer dans ton sillage en magnifiant encore ton choix (chignon Bardot, tresses bavaroises, sublime noeud de velours peaufiné par tes mimines magiques, etc pour les idées je te fais confiance... en évitant la crête iroquoise qui peut provoquer l'effet inverse)
Merci pr ton blog que je commente peu (pardon...) mais lis fidèlement

5:06 PM  
Anonymous silo said...

c'est toujours pareil qaund on les a longs, on les veut courts et vice-versa...alors en plus les commentaires à la c** et on repart dans l'autre sens!
Ils sont longs et je tiendrai bon: je me suis trop reconnue dans la description "soucoupe volante"!!! ;)

5:20 PM  
Anonymous Beauté intérieure said...

Et encore, tes commentatrices ne t'ont pas encore sorti ce à quoi j'ai eu droit la semaine dernière : "c'est la beauté intérieure qui compte" Sous-entendu, t'es moche et mal fagotée mais on t'aime parce que t'es gentille ...
Clothide, n'écoute personne et fais toi plaisir. Fais juste ce que tu as envie !

6:09 PM  
Blogger Telle said...

Comme Jean, je pense que tout dépend de la forme de ton viasge. une photo m'aiderait énormément pour te donner un avis...
;-)

Je porte les cheveux très longs et ne les couperai pour rien au monde. D'ailleurs personne ne m'incite à le faire car je ne les ai jamais eu courts...

Il y a à mon avis pas mal de jalouses qui savent le temps qu'il leur faudrait pour avoir une chevelure de sirène et préfèrent conseiller à celles-ci de couper la leur.

Encore une fois, avise en fonction de ton visage.

7:54 PM  
Blogger Loli lola said...

Pour ma part, je suis totalement... dans le cas inverse !
Je me suis laissé pousser les cheveux pour mon mariage, ce qui a littéralement emballé Dera Husband ! Sauf que passé 10 ans les cheveux courts, ben j'ai de plus en plus de mal !
Alors demain, c'est le grand jour ! 2 ans après, je vais enfin revenir au court ! Et j'ai hâte ! Même si j'appréhende un peu...
DH va-t-il me trouver irrésitible ??

Loli-lola

6:50 AM  
Blogger Pascale said...

Tu sais, chacun voit midi à sa porte. Personnellement, j'ai eu les cheveux longs jeune, car ma mère les a eu très courst elle-même enfant car ma grand-mère ne voulait pas avoir la corvée de coiffer des cheveux longs. Mammère répétait sans cesse Un homme se retourne sur une belle crinière ! Oui, mais c'est pas lui qui l'entretient !

Je dois tenir de ma grand-mère, car j'ai fini par demander à les porter courts. Ma mère s'obtinait à me faire coiffer ( chez sa coiffeuse) à la Mireille Mathieu (beurk, beurk et rebeurk...), alors que mes cheveux ne gardaient le brushing qu'une demi journée ! J'avais toujours un côté qui rebiquait dans l'autre sens.
Résultat, j'ai choisi mon coiffeur, qui m'a coupé les cheveux très courts, et miracle, ça a plu à ma mère ! Je suis passée désormais par des périodes de flemme, où je n'allais pas au coiffeur, mes cheveux avaient une allure incertaine...!!!
Maintenant, j'ai décidé que je les porterai courts (malgré l'avis de mon mari !), mais pas trop, car je ne me sens pas à l'aise autrement.
Si tu préfères les porter longs, tant mieux. Je pense qu'on doit être en accord avec soi-même, et pas avec le regard des autres.

7:52 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home