mercredi, mai 17, 2006

Marie-claire, Paoli et cie



Récurrence du jour : comme quatre jours par an, c’est la sortie du nouveau Marie Claire idées. Levée tôt, j’étais tout excitée à l’idée de le retrouver, c’est un peu bête, je n’attends rien en particulier, mais c’est juste un rendez vous, un moment à soi. J’ai sauté dans ma voiture à 7h10, avec dans les oreilles, la voix revenue de Stéphane Paoli sur France Inter . Il avait disparu des ondes, terrassé par un souci neurologique, j’avais été sonné par cette annonce, je l’aime comme commentateur même s’il nous a valu des prises de becs mémorables avec Charlemagne, qui le trouve trop partisan (en langage décodé, ça veut dire trop à droite !). Moi, je le trouve juste entier, exalté, tout ce qui me convient pour un journaliste. Il est donc revenu et ça me comble d’aise. Arrivée chez le marchand de journaux, je pourrais dire " mon ", pour faire plus chic, plus " mes petits commerçants à moi ". Mais voilà, celui-là est une véritable andouille et il est uniquement utile car il a tous les titres que l’on puisse imaginer. Je passe donc la porte (c’est palpitant !) et évidemment, Marie claire n’est pas encore dans le bac, c’est toujours comme cela. Je le lui demande donc, et là, il me répond " décidément, chaque fois, vous êtes la première ". Quoi, moi, là, je suis la première de tout le canton à demander le magazine, the magazine, d’un coup, on m’aurait dit que j’étais Prix Nobel de littérature, je n’aurais pas été plus contente. J’ai singé un imbécile " ah bon ? ", qui avait du mal à dissimuler l’onde de contentement qui venait de glisser entre mes omoplates. Je suis donc repartie, frétillante comme un gardon, pour lire mon MC idées attablée au café qui fait face à la basilique Saint-Sernin. Le festival de Cannes commence ce soir, il y a les premières cerises sur les arbres, voilà on peut commencer à se dire que l’été est presque en place. Quant au magazine, il n’est pas transcendant, mais c’est une porte qui s’ouvre sur des projets, un coup de pied à la neurasthénie, c’est un espoir de création, c’est rien, c’est moi.

5 Comments:

Blogger Loli lola said...

Mais l'espoir de création, justement, c'est lui qui fait tout !

9:35 AM  
Blogger Telle said...

Tiens tiens il y a du nouveau dans les liens...

:-)


C'est rien, c'est moi...Hum hum Clothilde, reprends-toi !
Déjà que c'est en route au niveau vestimentaire-maison alors tu ne vas pas nous faire maintenant u laisser-aller psychologique, non mais !!


C'est amusant de voir ton plaisir à être la première à réclamer ton MCI. Dans le même style, moi je peste contre ces commerçants qui n'ont jamais (ou alors en un seul exempleire) le moindre magazine un tantinet culturel. Ben oui, dans le coin, on ne lit pas ça...

Bises

12:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

Zuuuuuuuttttttttt... j'ai complètement oublié que c'était aujourd'hui ! Trop tard maintenant ! Je suis déçue, j'adore le lire le 1er jour moi aussi. J'aurais pas dû te lire, maintenant je m'en veux !
Et dire que je suis passée devant le marchand de journaux à 18 heures ! Quelle gourde je fais !
C'est normal d'abord ! D'habitude je note toujours sa sortie dans mon filofax obèse et ben là je l'ai pas fait... qui a dit que ça servait à rien de tout noter ? Ca m'apprendra, tiens !

6:44 PM  
Anonymous venise said...

ah la la, il a fallu que je l'achète ce numéro de marie claire idées, ben oui je l'avoue, je ne connaissais pas ce magazine... et là c'est récurrent, mes copines mail artistes ne parlent que de ça, je vois ce post sur votre blog... il a fallu que je me rende compte ;) donc hier soir je passe chez un marchand de journaux, et je l'achète , je le feuillette... et voilà je crois bien que je suis accro ;) ou est le bulletin d'abonnement ? ;)

10:56 AM  
Anonymous bill said...

J'étais en vacances quand il est sorti, et je me faisais une joie de l'acheter en arrivant à Blagnac ce midi ILS NE L'AVAIENT QU'EN PETIT FORMAT et ne savaient même pas qu'il existait en grand ! J'ai dû attendre la fin de l'après midi pour l'acheter, et ce soir pour le déguster !

10:40 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home