lundi, juin 12, 2006

Blog : à la vie à la mort

Anne vient d’inventer le blog à durée déterminée. Elle quitte de manière active dirons-nous le monde merveilleux des blogs.
Mais justement est-ce vraiment un monde merveilleux ? Je me suis souvent posée la question de ce que représentait un blog, j’y ai répondu à plusieurs reprises, non sans me contredire d’ailleurs. Mais, c’est un fait acquis, il est dorénavant une partie intégrante de ma vie, il est aussi un élément qui demande à être maîtrisé au risque de lui faire jouer un rôle qui pourrait s’avérer, très vite, dangereux.
Je l’ai évalué ce week-end. J’avais mis un post sur mes déboires avec Fée du logis. Alors qu’on ne peut pas me taxer de mépris envers une profession qui est ingrate, souvent dévalorisée, ce post est devenu un sujet de polémique avec des commentaires qui ont pu être mal ressentis. Se pose alors la question de la fameuse distance. Quoi que l’on dise, selon la lecture qui peut en être faite, l’image renvoyée peut être foncièrement différente de la réalité. Les mots échappent à leurs auteurs, le fond perd du sens ou est détourné. Et je ne me vois pas passer ma journée à démentir ! Donc, en despote éclairé, il arrive que je me censure et par-là même certains commentaires. Mais c’est une règle, je ne supprime pas un commentaire en particulier mais l’ensemble : le message et le(s) commentaire(s), puisque l’un induit l’autre. Je déteste l’incompréhension mutuelle.
A ce sujet-là, Aji, qui ne cache pas ses attachements religieux, a précisé quelque chose qui me semble fondamental (un jour qu’elle mettait un billet potentiellement polémique justement sur la religion) : « le blog est à la personne qui l’écrit, si cela vous déplait passer votre chemin ». Elle a foncièrement raison. Un blog est fait pour partager des choses, mais son auteure en endosse seule la responsabilité. Je m’explique en évitant de fâcher la moitié de la création ! Un blog n’est pas un forum ou un tribunal, il est un peu comme un éditorial dans un journal. On le lit si ça nous plait, éventuellement on envoie un courrier des lecteurs (le commentaire), mais on ne cherche pas à infléchir l’auteur. Si un éditorialiste ne vous plait pas, vous n’achetez plus le journal, non ? Je ne suis pas en train de dire que les commentaires ne sont pas souhaités (au contraire, car il témoigne de la vie du blog), mais je pense simplement que l’auteur conserve son libre arbitre sur le fond.
Et plus encore, le blog appelle une liberté dans le choix de ce qui peut être dit ou pas. Telle nous en a donné un exemple aujourd’hui, elle pose des mots, un inventaire de la vie. Elle ne veut pas en dire plus, et bien soit, c’est son droit mais c’est aussi pour nous une ouverture sur notre propre méditation sur la vie qui vient, qui part, qui flotte, qui rate. Dans la vraie vie, il n’y a rien de choquant à cela : on a des connaissances, des copines et des amies, chacun a son niveau d’information et tout le monde s’en satisfait.
Autre chose, j’ai été tentée de céder à l’ivresse du blog, oui il s’agit bien de cela. On a envie dans un élan, une pulsion de faire un mot facile, parfois méchant, de partager quelque chose de très intime pour rechercher une proximité, pour se sécuriser, pour se faire « apprécier ». Mais je pense que c’est dangereux, il faut se préserver, il ne faut pas tout attendre du blog, il faut aussi garder des espaces pour soi, pour des « entre-sois » plus étroits.
Et je finirais ce billet totalement inintéressant par une remarque suite à ce que j’ai lu un jour sur le forum des Lilootes. Une jeune femme au début de la mode des blogs… un an déjà, a dit son désenchantement de voir tous ces blogs superbes avec des intérieurs de maison magnifiques, des enfants beaux et bien habillés, des créations aux fournitures coûteuses. Et elle a fait part de sa peine un peu comme devant une chose inaccessible. Ses propos m’ont beaucoup touché. Et je me suis alors posée la question de la décence, de l’effet vitrine qui peut gêner. C’est pour cela que parfois de manière crue pour certains, je dis ce qui fait aussi la vraie vie : les affres de l’ego, les interrogations politiques, l’éducation des enfants qui n’est pas une sinécure, les engueulades avec son mari. Parce que la vie, ce n’est pas disneyland tous les jours, parce qu’il y a aussi des malheurs et des heurts, le temps qui file entre les doigts. Et pour moi, dans un souci de réalisme, les blogs sont aussi parfois le reflet de cela.

17 Comments:

Blogger Telle said...

Clothilde,

je pleure devant ton billet. Et pas parce que tu parles de moi (sourire là). Mais parce que, bon sang de bonsoir, je ressens les choses exactement comme toi. Tu sais, c'est étrange de lire les mots d'une autre comme si on avait pu les écrire.

Je n'en dirais pas plus pour ne pas monopoliser cet espace qui est le tien mais M***** que tu as raison (y compris sur celles qui font de leur blog une vitrine de vêtements de marques luxueuses sur leurs enfants)!

Je te fais un énorme bisou qui claque bien fort.

12:58 PM  
Anonymous Chouchenn said...

vous venez de briser mon ideal de vie: la famille ricorée n'existerait pas.... bouuuuuuh

1:21 PM  
Anonymous Isma said...

complètement d'accord sur le blog et les commentaires, c'est d'ailleurs mon présupposé de départ avec mon propre blog.
quant au coté vitrine, moi, ça ne me dérange pas, car si certaines utilisent le blog pour valoriser leur vie quotidienne et se sentir mieux dans leur rôle, et bien, je trouve ça drolement bien ;-)

2:22 PM  
Blogger La Grenouille said...

oh que oui ...

3:29 PM  
Blogger Clothilde said...

Précision, je n'ai pas dit que les blogs "la vie en rose" n'avaient pas d'itére^t pour celle qui le fait et pour ceux (comme moi) qui les lisent. Simplement, ce n'est pas ce que je veux faire pour le mien. mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'ils peuvent avoir une utilité / intéret. Mais comme le dit tTelle en régle générale je préfere ceux de celles qui font et moins de celles qui font uniquement du... shopping !

5:37 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Je profite de l'occasion de ce billet pour laisser un message... Tu as tellement bien décrit ce que j'ai pu ressentir en lisant certains blogs; je comprends que certaines ne parlent que des bons cotes de leur vie et de leurs nobles sentiments (ce doit etre parfois difficile de gérer les conséquences d'un billet un peu épicé), mais à les lire, on a l'impression qu'elles vivent à Disneyland ou tout le monde est beau et tout le monde est gentil( et riche aussi). Je suis peut-etre mauvaise langue, peut-etre que Disneyland existe et qu'elles ont trouvé la clef...

Tout ça pour te dire que je suis ta "vitrine" depuis quelques mois avec grand plaisir. Elle sonne vrai.

Marie

6:32 PM  
Anonymous Aline said...

Ben voilà typiquement le genre d'article qui me met mal à l'aise...
Ben oui, tu parle de "nous" : les commentateurs... tu dis que tu ressens une certaine polémique sur le sujet des accords de Grenelle ;-) forcément je me sens impliquée puisque j'ai posté dessus, et, à me relire là tout de suite maintenant, un peu différemment des autres.
Mais - et puisque j'ai relu tous les commentaires aussi - je ne trouve pas de "polémique" là dessus, juste des gens qui s'expriment. Et justement : enfin sans engueulade, sans discorde, cris, assiettes fracassées etc .
Donc voilà en gros mon point de vue : j'ai l'impression que certains ont donné opinion. D'autres la leur. Sans excitation aucune.
Mais bon, apparemment, tu perçois ça différement...
Quelque part ça me donne envie de ne plus poster... Moi je te lis parce que j'aime ce que tu ressens et la façon dont tu l'écris. L'inverse aussi ;-)
Et puis c'est tout... sinon je ne le ferai pas. Le reste me passe largement au-dessus...
Aline

6:41 PM  
Anonymous mayou said...

je pense qu'il n'existe pas de "famille" parfaite et encore moins derrière tous les achats B... c'est pour ça que j'essaie de faire le plus possible au lieu d'acheter. bises à toi Clo, notre ouverture sur la vérité sociale !

6:52 PM  
Blogger Clothilde said...

Non non Aline, le prends surtout pas comme cela, disons que c'est une période où j'ai envie d'aplanir, c'est pas toujours le cas. J'ai enlevé car Iris a laissé un message où visiblement elle se sentait atteinte par les remarques sur le fait de payer peu des gens qui font un boulot ingrat. Cela m'a fait réfléchir sur le fait de la perception de certaines remarques. Je pense qu'en temps normal, je n'aurais pas retiré mais là, j'avais l'impression d'un acharnement sur une catégorie professionnelle. POSTEZ autant que vous êtes, surtout sans gene.

6:53 PM  
Anonymous Benedicte said...

Vous voulez donc dire que les lecteurs (dont je suis) ne peuvent poster que des commentaires positifs. Le blog reste donc au mieux une vitrine au pire un exercice narcissique et non pas un partage. Dommage...car ce n'est pas la première fois que je lis ce genre de réaction.

Benedicte

4:34 AM  
Blogger Clothilde said...

Voilà bien la preuve de combien on peut être incomprise. Je ne dis pas que je ne veux que des messages positifs, ai je dit une seule fois cela. Mais je dis seulement que certaines fois, un billet peut déraper dans des débats qui peuvent s'avérer blessants, pas pour moi, je suis prete à tout entendre et je crois avoir prouvé que l'auto dérision faisait partie de ma personnalité, mais blessant pour d'autres qui se sentent touchés. Je n'ai rien dit d'autres. Si je ne voulais pas de commentaires, je pourrais les supprimer, je dis seulement que les commentaires ne peuvent pas forcément infléchir une opinion que j'assume. Mais oui, je ne dois pas me faire bien comprendre.

11:58 AM  
Anonymous anne said...

Ton article est parfait. Tout y est, tout est dit.
Ah si tout le monde pouvait avoir ta finesse d'esprit .....

5:53 PM  
Anonymous Evelyne said...

Je viens de lire ton article en référence chez Sissou. Je l'ai reçu comme une invitation à réfléchir "Pourquoi un blog?" . En ce qui me concerne j'ai la réponse, mais parfois la pudeur nous empêche de donner les vrais raisons...Et l'on a peut-être peur de paraître pathétique ou autre. ..Alors on préfère partager ce qu'il nous semble être le meilleur de nous... Certains blogs font rêver, c'est vrai ou peuvent sembler illusoires, peu importe Mais, ils permettent aussi de "s' éclater" et de faire des rencontres sans se prendre la tête. Si on aime, on revient sinon on se déconnecte, aucune obligation...Ma raison à moi, c'est la solitude... Cependant, je suis bien entourée avec mes enfants et un super mari,comme tout le monde avec des hauts et des bas aussi, c'est vrai. Parfois dans la vie, on est obligé de faire des choix, et les conséquences ne sont pas les mêmes selon les personnes.Voilà j'ai avoué ici. Je ne le ferai pas sur mon blog car il est visité par certains membres de ma famille et je ne veux pas leur faire de la peine ou les inquiéter...Merci Clothilde

12:06 PM  
Anonymous venise said...

en faisant un blog, on s'expose.
c'est genre journal intime, mais lisible par tous. J'ai lu chez certains qu'ils ne donnaient surtout pas l'adresse de leur blog à leur entourage "réel"
Comme tu le dis, il y a une distinction entre "forum" et "blog". Un blog, c'est la propriété d'une seule personne, les seules interventions sont les commentaires du visiteur. Un forum, ça a une idée de communauté, virtuelle certes, mais une mise en commun d'informations, de ressources, avec un certain devoir d'objectivité. Le blog, c'est plus nombriliste, enfin d'après moi :) c'est fait pour parler de ses joies et de ses peines, de ce qui tient à coeur, irrite, ou hérisse. La tentation est surement présente de s'y inventer une vie plus belle que la vraie. Le blog, c'est juste le contenant, le contenu c'est l'ame du bloggeur, ce qu'il veut bien y mettre, sa personnalité, ou une façade, une vitrine pour reprendre les termes de certaines d'entre vous.
Comment ne pas culpabiliser parfois, ou envier les vies de celles qui ont des maisons qui ressemblent à celles qui sont en photos dans les magazines de déco, et des enfants bien peignés, sages comme des images. Merci à ceux ou celles aussi qui racontent la vie telle qu'elle est. Ca fait du bien de lire que les autres mamans aussi sont totalement débordées et stressées en fin d'année scolaire, à jongler pour tout concilier.
Merci clo en tout cas pour ton espace à toi que je visite quotidiennement :)

7:16 PM  
Anonymous capo said...

bonjour
très vrai tout ce que tu dis , perso je me sens un peu visé pour la vitrine disneyland ! enfin pas toujours ...
je crois que tu as raison , mais ( ya toujours un mias ben voui )au fond , c'est un peu comme au ciné , il ya des gens qui aiment les films d'action ,d'autres supens , d'autres noirs , ou d'amour ... bref , dans le monde des blogs , il y en a de toutes sortes , de tous types , le mien c'est plutôt film d'amour en général ... le blog n'est pas une réalité ! c'est une communication virtuelle ! c'est comme tout dans la vie les gars : fô faire la part des choses , y en a qui aime diffusé du rêve , d'autres des idées noires , d'autres encore collent à la réalité ! merci les blogs pour votre diversité , vous représenté (un peu ) une micro humanité !

8:44 PM  
Blogger Loli lola said...

J'ai exacteemnt le même avis que toi sur cette question. Je passe mon temps à me censurer pour ne pas poster d'articles sur ce qui ne me fait pas avancer. Tout simplement parce que je sais que mon blog n'est qu'une facade creuse, où tout peut être pris à l'envers, et aussi parce que je ne me sens pas la force d'écrire ce que tu arrives à dire. De ce point de vue là, je rejoint Telle : cette ilpression bizarre de lire des mots que l'on se dit à soi-même... il n'y a que sur ton lbog que je l'éprouve.
Alors au moins pour ça : merci.

9:29 AM  
Anonymous eivlys said...

si je peux y mettre un grain de sel , les blogs sont à internet ce qu'est la presse: On se retrouve et on achète "Côté OUEST ou SUD ou EST" (pour faire simple hein )justement parce qu'on s'y retrouve ou on lui préfère " choc "ou " paris match" ... c'est selon .
Sauf que dans le cas des blogs c'est gratos, et donc une raison de plus pour passer son chemin sans ronchonner .
ben moi je suis bien contente cependant d'avoir fait une pause ici , ce fut un TRES BON moment .
PSSS : trés juste la comparaison avec les éditos.

2:10 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home