lundi, juin 05, 2006

Dernier week-end

J’ai passé un week-end honteux, prodigieusement délicieusement honteux. Qui a commencé samedi soir, par les premières pâtes au basilic de la saison, c’est un excellent signe, l’inauguration de ce plat fait entrer dans l’été. Pendant la préparation, Charlemagne ne veillait pas, ce qui a eu pour effet l’oubli de l’ail, vite réparé. Et oui, Charlemagne pendant ce temps, luttait pour la réintroduction de l’ours. Les très, très mauvaises langues diront qu’il est le roi du macadam, le champion de la lutte multi services, non, non, rendons lui cet hommage, il a des luttes bien choisies. Et puis l’ours quand on est à la CGT, il y a comme une filiation, non ? Feu Krasucki ne me démentirait pas.
Dimanche j’ai continué sur ma lancée avec une somptueuse grasse matinée, qui me fait oublier que ce n’est qu’un cadeau octroyé par ma lignée et que peut être un jour ça pourrait s’arrêter. Puis repas de famille pour les zans de ma nièce, c’était cool, farniente, les doigts de pieds en éventail, discussion, politique, refaire le monde, regarder le monde tel qu’il est. Que demande le peuple. Nada mas, comme dirait Viriato.
Le soir, les choses auraient pu se corser, serge m’a emmené en terrain inconnu pour un apéritif philosopho-musical. Comme en philo, mes prétentions s’arrêtent à l’histoire de l’autre là avec sa caverne, j’avais un peu peur de détonner. Et puis non, résultat des courses, certains ont relevé la prouesse de chanter encore plus mal que moi, et franchement, c’est limite à mettre dans le Guinness des records. Donc les deux heures de présumé supplice se sont finies en bon moment. On a même trouvé une baby-sitter pour les monstres cet été. Que demande le peuple. Toujours rien, ça sent la fin de la lutte des classes, cette affaire.
Et aujourd’hui, grasse matinée (encore !), partage d’émotions aquatiques et tient le dernier long week-end est fini. C’était bien, c’était chouette.

1 Comments:

Anonymous anne said...

ça respire le bien-être tout ceci, c'est sympa à toi de nous le faire partager.
Le prochain week-end sera moins long certes, mais sans doute aussi bon.

9:59 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home