jeudi, juin 15, 2006

La Bestiole ayant pris depuis quelques mois un peu d’embonpoint qui dépasse largement les canons de la santé infantile, on ne parle pas ici d’esthétique, nous avons décidé de concert avec Charlemagne, de lui suggérer de lever un peu le pied sur les masses ingurgitées au cours des repas. Certes, voir un enfant manger fait plaisir mais la Bestiole a une fâcheuse tendance à la très grande gourmandise, variée mais imposante. Après avoir affiché cela sur la porte du frigo, pour lui rappeler les règles élémentaires de l’alimentation, nous en sommes venus à une surveillance accrue de ses ponctions alimentaires. Elle vit les choses avec philosophie, son père étant aussi au régime qui consiste à avaler de grands bols de soupe au vermicelle, parfois avec une pointe de vin pour ceux qui connaissent, on appelle cela dans mon Sud-Ouest "faire chabrot" (orthographe aléatoire). C’est immonde à regarder. De surcroît, il assortit le tout de réflexions qui ont tendance à m’horripiler " oh quelle est bonne la petite soupette ". Il ne lui manque plus que le béret et j’ouvre le gaz.
Hier donc, nous étions à table, la Bestiole voulant deux morceaux de fromage à la suite de son yaourt, nous lui suggérâmes que c’était assez pour la case produits laitiers et qu’un fruit serait alors bienvenu. Je pense qu’elle a dû vivre cela comme une perversité maternelle : " et toi maman, tu n’es pas au régime ? ". C’est quoi ce sous-entendu vaseux ? Je n’ai mangé que des carottes au cumin et une assiette de salade verte. Ben non, je ne suis pas au régime, ma tendre enfant qui ne loupe pas une occasion d’être désagréable avec ta vieille mère. Disons que je fais toujours attention à manger équilibré, ça m’évite les frustrations et les bols de soupe. Je pensais en avoir fini avec les remarques assassines. Mais c’était sans compter sur la perfidie de cette mioche. " oui, mais on ne peut pas dire que tu sois fine comme une abeille ". D’abord, on dit comme une guêpe alors avant de planter ton dard, tu te renseignes sur les expressions adéquates et puis, même pas mal ma fille. Tu verras quand tu prendras 10 kg à la puberté, je ne serais pas la dernière à te dire que tu ressembles à une boule. Et toc !

7 Comments:

Anonymous kahlan said...

Ah les éternels conflits devant l'assiette ! Chez nous aussi dur, dur !!! Fils aîné (11 ans) ne veut manger que des yaourts et du saucisson .... Second fils (9 ans) n'aime que les broccolis et la viande et ma fille 7 ans, que les aliments "sucrés", mon mari déteste la viande rouge !!!! Allez donc préparer un repas qui soit apprécié de tous, partagé dans la joie et la bonne humeur (hum hum....) !

8:42 AM  
Anonymous Aline said...

Bourreau d'enfants ;-)))

11:35 AM  
Anonymous Anonyme said...

Je lis votre blog tous les jours...Merci pour être si nature, sensée, rigolote, réaliste, incisive, honnête, terriblement humaine.
ça fait du bien.

12:20 PM  
Blogger persil said...

quand j'étais petite, mon goûter préféré, c'était camembert coulant au cornichon: je crois que j'aurais aussi dit à ma mère qu'elle pouvait se présenter à l'élection de miss cochonou si elle avait touché à mon claquos, mais en c'temps-là, on affichait pas de pubs pour les fruits sur les frigos... et on voit le résultat aujourd'hui :)

4:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Et "mannequin chez Olida", on ne vous l'a jamais proposé à vous toutes ? (parce qu'à moi,si !)

Sur le coup là, vous comprendrez que je signe "anonyme" ...
;o)))))

6:56 PM  
Blogger Bellzouzou said...

bien envoyé!

8:20 PM  
Anonymous nathalie bleu choc said...

quelle effrontée, cette petite !

6:54 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home