lundi, juillet 24, 2006

L'annonce faite...à la Mouette

Ce matin, je me suis motivée et me suis persuadée que ça suffisait. Assez louvoyé, il me fallait donc prendre le taureau par les cornes ou la mouette par les ailes. Donc, remontée à bloc, j’ai pénétré dans le bureau directorial, faut dire un peu la peur au ventre, car je n’aime pas particulièrement ce genre d’exercice.
Entrée en matière, claire, précise, concise : " A compter du 1er novembre, je vais vous quitter pour un an ". J’explique alors brièvement le concours, la mise en détachement auprès de l’ENA et le second concours…
Regard bovin " Ah bon ? ". C’est tout, j’aurais attendu plus de panache, j’aurais surtout aimé une réflexion qui aurait donné de la matière à mon laïus autour de " vous ne m’avez pas laissé ma chance donc je vais tenter l’aventure ailleurs". Rien de tout cela, contre toute attente, elle s’est confondue en félicitations appuyées, elle a insisté pour tout savoir du premier concours et de l’autre aussi. Elle a même osé un " tu seras la première énarque que j’aurais dirigé ". Oui, ben faut pas pousser non plus parce que 1) celui qui me dirigera n’est pas encore né, foi d’insoumise 2) je vais devenir énarque quand les poules se mettront à pondre des œufs carrés. Je connais mes limites et ce n’est pas parce que Sister Jane a eu l’idée voilà 15 ans de m’offrir un peignoir de bain avec écrit " clothilde, future énarque " que c’est mon destin ! A quoi tiennent les vocations, parfois, un peignoir de bain !
Bon, au bout de cinq minutes, au cours desquelles j’ai entendu des choses aussi inimaginables que " on choisira ta remplaçante ensemble, il faudra que tu me dises tout sur les dossiers ", je ne voyais vraiment plus rien à lui dire, elle ne cessait de répéter comme si elle avait avalé un mange disque, " ben dis donc, félicitations, alors, et ben dis donc ". Oui on sait, visiblement ça vous en bouche un coin et à moi encore davantage de vous voir comme cela. Y a pas à dire, elle n’est plus ce qu’elle fut.

5 Comments:

Anonymous Isma said...

ah ben zut, elle t'a cassé ton effet dis donc !
tu vas l'annoncer aux autres maintenant ?

1:55 PM  
Anonymous Bill said...

On qirait que tu regrettes l'ancienne mouette !
Faut faire attention à ce qu'on offre aux enfants ... parfois ça déchaîne des vocations ! (à suivre vendredi avec les résultats définitifs de marie !)

2:04 PM  
Anonymous Aline said...

Elle n'est plus ce qu'elle était ou bien tu n'avais jamais envisagé cet aspect-là du volatile ???

6:17 PM  
Blogger Telle said...

Autant déçue que toi, tiens !

Et puis un peignoir avec ça dans le dos, quelle idée ! J'imagine bien que tu t'es sentie obligée depuis de le mériter...

10:12 PM  
Anonymous silo said...

ben dis donc plutôt muette la mouette!!! pas drôle j'aurai aimé lire l'estocade finale ;)

11:23 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home