mardi, août 15, 2006

Haro sur le bazar

J’ai enfin trouvé à quoi servaient les vacances. On nous a longtemps bercé d’illusions à nous faire croire que c’était pour se reposer, pour prendre soin de soi, pour préparer la rentrée, frais et disponible pour de nouvelles aventures. Et bien, non, tout cela n’est que foutaise, mensonges et baliverne. Les vacances sont faites pour mettre en ordre ce qui est ou va être mis en désordre le reste de l’année.
Option 1 : j’appartiens à la famille « bazar », option 2, c’est une réalité qui n’échappe qu’à peu d’humains. Il y a toujours quelque chose à ranger pendant les vacances. Mais cette année, j’ai décidé de ne pas me faire prendre par surprise par la tache colossale, abyssale devrais-je dire, qui m’attendait dès le 1er jour de congés. Non, une fois n’est pas coutume, j’ai planifié. Pièce par pièce. Oui, cela n’a aucune poésie, cela rendrait migraineux un sans cerveau, cafardeux un valiumné, mais je m’en fiche. Charlemagne est en Aragon pour deux jours, mes poissons rouges ont déserté pour une île déserte, ma Sissou ne me manque plus, elle me trimanque, elle me surmanque, donc, je me jette à corps perdu dans le rangement. ? Pas une pièce n’y résistera, pire pour la rentrée, j’anticipe, je conceptualise l’ordre, je crée des rangements : un pochon à bonnets, moufles et écharpes pour les premiers frimas, un vide courrier pour éviter le tas qui dégueule sur la commode au bout de trois jours de « je trierais demain ! ». En un mot comme en cent, le bordel va trépasser ou c’est moi qui finirais en camisole de force. Quelque chose me dit que la lutte est tout de même très inégale.

8 Comments:

Anonymous Aline said...

Arghhhh... je suis en plein dedans et pour cause : déménagement en vue.
C'est incroyable tout ce que j'ai pu jeter ! Plusieurs kangoo pleines sont déjà passée à la déchetteries.
Et les vêtements... les vêtements ! La honte ! Genre je les remettrai quand je referai du 38... euh... ca fait combien de temps que je fais plus du 38 ? Ah oui, 20 ans...
En même temps il y a qqch de très agréable à "faire le vide". Et de nostalique à la fois.
J'en suis au 220ième carton... la camisole me guette ;-)

4:52 PM  
Blogger Telle said...

Clothilde,

je crois qu'il y a quelque chose de quasi pulsionnel dans le rangement, une envie de mettre au clair dans sa tête, de faire la place pour du nouveau, de jeter le vieux et ce qui rappelle le vieux...

Et puis aussi une impression que la tâche est insurmontable du fait de la taille d'une maison...

Je t'embrasse, moi qui ne suis pas dans une période de rangement !

8:56 PM  
Anonymous La (fausse) mouette said...

Je confirme : la lutte est inégale...

5:13 AM  
Anonymous Marinet said...

Alors??? La camisole ???

6:47 AM  
Blogger Loli lola said...

Totalment d'accord avec Telle. Pour ma part, quand tout est en désordre dans ma tête, ça se ressent nettement à la maison... Plus envie de ranger, on verra plus tard quand ça ira mieux...et en même temps, ça fait un bien fou de trier ! On passe à autre chose, on s'organise un autre univers...

Loli-lola

7:12 AM  
Anonymous Anne said...

Les années passant je dois me rendre à l'évidence : de bordélique convaincue je suis passée à femme organisée puis à maniaco-dépressive du rangement. J'adore ranger !!! Dis, Clothilde, tu m'invites ? c'est tellement plus sympa de ranger à deux !

8:09 PM  
Anonymous Anne G. said...

Bonjour!Moi aussi, je suis du Sud-ouest, moi aussi, j'adore Mirepoix( mon fils a acheté une maison à 1/4 d'heures de là) j'ai un frangin qui a préparé et eu l'ENA en gardanst sur ses genoux ses 3 bambins (sa femme bossant pour faire bouillir la marmite)et j'aime ton blog, ta façon de raconter, de dire la vie joyeuse d'une famille. Et je trouve ça même mieux quand ils sont plus grands, alors je te souhaite encore plein de bonheur, je reviendrai chez toi!!
anne
http://quilt007.free.fr

7:37 AM  
Blogger Francois et fier de l'Être said...

C'est pas au printemps que l'on fait le ménage d'habitude?

3:44 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home